fbpx
Vétérinaire

Vétérinaire de ville : Formation, missions et revenus

     Le Vétérinaire est un professionnel de la santé spécialisé dans le soin des animaux, son rôle consiste à diagnostiquer, soigner et opérer des animaux, il a comme principales activités : 

  •  L’établissement de diagnostics : 

Avant d’établir son diagnostic, le vétérinaire commence par poser des questions au propriétaire, éleveur ou l’accompagnateur de l’animal, il cherche à comprendre les raisons qui l’ont poussé à emmener l’animal en consultation, il essaye de connaitre son habitat, son régime alimentaire, s’il vit seul ou avec d’autres animaux, mais aussi, les symptômes, leur durée, leur gravité, etc.    

Selon les réponses de l’accompagnateur de l’animal, le vétérinaire procède à l’examen, il commence par : 

            – Peser l’animal ; 

            – Examine chaque partie de l’animal (nez, yeux, bouche, dents, etc.) ; 

            – Palpe les différents organes ; 

            – Prend la température ; 

            – Ecoute le cœur ; 

            – Etc. 

Suite à cet examen, le vétérinaire établit un diagnostic ou demande des examens complémentaires s’il n’a pas suffisamment d’informations pour établir son diagnostic, ça peut être : 

           – Des radiographies ; 

           – Des échographies ; 

           – Des analyses (sanguines, urinaires ou des selles) ; 

           – Etc. 

  •    Soins et traitement : 

Une fois le diagnostic établi, le vétérinaire définit le traitement adéquat pour soigner l’animal, il commence généralement le traitement sur place, ensuite il : 

          – Prescrit des médicaments en donnant des instructions d’administration, de dosage, de durée etc. à l’accompagnateur pour que le traitement soit efficace ; 

          – Donne aussi des conseils sur l’hygiène de vie, l’environnement, la nourriture, etc. Tout ce qui peut aider l’animal à se rétablir ;

Selon la pathologie, il est parfois nécessaire de recourir à une intervention chirurgicale, dans ce cas de figure, il est du ressort de l’accompagnateur de prendre la décision d’accepter ou non la pratique de cette intervention, après avoir pris connaissance des risques inhérents à cet acte. 

Une fois la décision prise en faveur de l’intervention, le vétérinaire : 

          – Fixe un RDV pour l’intervention chirurgicale ou procède à l’intervention immédiatement en cas d’urgence chirurgicale ; 

          – Donne des consignes sur le régime alimentaire à suivre, les médicaments à administrer pré intervention si besoin, etc. ;

          – Opère l’animal le jour du RDV ; 

          – Décide de garder ou pas l’animal post opération pour pouvoir suivre l’évolution de son état ; 

          – Prescrit le traitement post opératoire et donne les consignes nécessaires pour un meilleur rétablissement de l’animal. 

Si le vétérinaire n’opère pas les animaux, il réoriente l’accompagnateur vers un autre vétérinaire spécialiste.  

  •  Suivi et contrôle : 

Dans la plupart des cas, le vétérinaire programme une consultation de contrôle pour voir l’évolution de la maladie ou le rétablissement de l’animal, ce contrôle est primordial afin de s’assurer que le diagnostic est juste et le traitement est adéquat.  

Dans le cas contraire, le vétérinaire doit établir un nouveau diagnostic et/ou un nouveau traitement et si nécessaire peut réorienter l’animal vers un vétérinaire spécialiste. 

  •  Matériels et outils nécessaires : 

Pour mener à bien ses missions, le vétérinaire a besoin de :  

          – Table d’examen ; 

          – Table de toilettage ;  

          – Cage vétérinaire ; 

          – Stéthoscope ; 

          – Balance vétérinaire ; 

          – Echographe ; 

          – Instruments de chirurgie ; 

          – Bistouri électrique ; 

          – Etc. 

  •   Contraintes opérationnelles :  

Soigner un animal est très contraignant, étant donné, qu’il ne parle pas et ne peut exprimer ce qu’il ressent, le vétérinaire doit se baser sur les résultats des examens et les informations communiquées par l’accompagnateur pour établir le diagnostic et soigner l’animal, le vétérinaire doit aussi :   

           – Être disponible à tout moment pour gérer les urgences, particulièrement les interventions chirurgicales urgentes ; 

           – Accepter de se déplacer au domicile de l’animal en cas de besoin ; 

           – Mettre à jour régulièrement ses connaissances et ses compétences techniques, compte-tenu de l’évolution technologique rapide des pratiques qui touche tous les domaines d’activités ;

           – Être Capable de manipuler toutes les races d’animaux sans crainte et avec assurance. 

  •  Profil : 

            Formation de base :  

Pour devenir Vétérinaire, un cursus universitaire de 5 ans est obligatoire, seul les instituts et écoles publiques proposent cette formation (aucune école privée ne propose ce type de formation pour le moment).  

           Connaissance et compétences techniques : 

           – Sens de l’observation développé ; 

           – Capacité de concentration ; 

           – Avoir un bon sens du relationnel ; 

           – Connaissances basiques en administration, comptabilité, etc. S’il travaille à son compte. 

  •  Opportunités : 

           Profession libérale : 

 Le vétérinaire peut travailler pour son propre compte : 

          – En ouvrant un cabinet vétérinaire ; 

          – En ouvrant une clinique vétérinaire ; 

          – En étant un vétérinaire mobile qui se déplace aux habitats des animaux au besoin.  

  •  Salarié : 

 Le vétérinaire de ville peut travailler en tant que salarié dans : 

         – Un cabinet vétérinaire ; 

         – Une clinique vétérinaire ; 

         – Parc animalier. 

Il peut aussi travailler dans l’industrie pharmaceutique pour aider à développer des médicaments pour les animaux ou dans l’agroalimentaire animal (ex : aliments de bétails).    

  •  Fourchettes de rémunération : 

           Profession libérale : 

Le revenu mensuel varie énormément, il dépend du nombre de d’animaux soignés, le type des soins, le nombre de jours travaillés, l’emplacement, etc.  

Le revenu moyen par animal est entre 3 000 dz à 4 000 dz, ce revenu inclut la consultation (entre 1 500 dz et 2 000 dz) et les médicaments administrés par le vétérinaire à l’animal.  

           Salarié : 

Le salaire mensuel varie aussi, mais pas comme le vétérinaire qui travaille à son compte, il dépend des structures salariales des entreprise et leurs spécialisations, il dépend aussi de l’expérience et les compétences. 

Un vétérinaire peut toucher un salaire mensuel net qui varie entre 40 000 DA pour un débutant et 250 000 DA pour un expert. 

 

Si vous êtes une entreprise ou un particulier et que vous cherchez un ou plusieurs vétérinaires pour soigner vos animaux, LaPlace7 met à votre disposition gratuitement une base de données de vétérinaires en Algérie, vous pouvez choisir et prendre contact directement avec le vétérinaire qui vous convient en cliquant-ici. 

Si vous êtes une entreprise et voulez avoir plusieurs devis et choisir celui qui vous convient en tout anonymat et sans avoir besoin de les contacter au préalable, cliquez-ici pour publier votre besoin gratuitement sur LaPlace7, les vétérinaires inscrits sur LaPlace7 vous enverront des devis, il ne vous restera qu’à choisir et contacter celui qui vous propose le meilleur rapport qualité/prix. 

 

  

Laisser un commentaire

Voire aussi